• Philippe Vallat

COVID-19: approche systémique (1)

Aktualisiert: Feb 24

Résultats des travaux de cours relatifs à l’approche systémique appliquée à la crise COVID-19, dans le cadre du Séminaire de recherche « Gestion de projets socio-techniques complexes »;

Master en Politique et Management Publics, 23-25 novembre 2020, UNIL/IDHEAP

Arbër Beqa, Lucas Romy, Dr Philippe Vallat


Nous publions ici une série d'articles tirés d'une publication en cours de rédaction.


Table des matières


1. Cadre général

1.1 Buts de la formation

1.2 Principes didactiques

1.3 Thématique étudiée

1.4 Travaux de groupe

1.5 Outils utilisés

1.6 Limitations


2 Introduction théorique

2.1 Brève introduction des politiques de santé

2.2 Complexité

2.3 Limites de la pensée rationnelle

2.4 Modélisation systémique


3 Thème 1 : Crise sanitaire

3.1 Faits

3.2 Postulats

3.3 Description du problème

3.4 Modèle qualitatif

3.5 Conclusion intermédiaire


4 Thème 2 : Vaccination

4.1 Faits

4.2 Postulats

4.3 Description du problème

4.4 Modèle qualitatif

4.5 Conclusion intermédiaire


5 Thème 3 : Société post-covid

5.1 Faits

5.2 Description du problème

5.3 Modèle qualitatif

5.4 Conclusion intermédiaire

6 Thème 4 : Confiance dans les autorités

6.1 Faits

6.2 Postulats

6.3 Description du problème

6.4 Modèle qualitatif

6.5 Conclusion intermédiaire

7 Thème 5 : Indicateurs

7.1 Faits

7.2 Postulats

7.3 Description du problème

7.4 Modèle qualitatif

7.5 Conclusion intermédiaire


8 Synthèse et conclusions

8.1 Regards sur la crise COVID-19

8.2 La pensée complexe

8.3 Réflexions didactiques


9 Méta-discussion

10 Littérature complémentaire


1. Cadre général

1.1 Buts de la formation

Le Master en Politiques et Management Publics de l’IDHEAP est une formation interdisciplinaire qui vise à apporter les bases nécessaires à la compréhension de l’administration et de l’action publique et est composée de cours de sciences politiques, d'économie publique, de management public et de droit public.


Le séminaire de recherche “Gestion des projets socio-techniques complexes” vise à ce que les étudiant/es prennent conscience de l’interdisciplinarité et de la dimension temporelle d’un problème socio-technique complexe et en exercent la structuration. En particulier, il s’agit de :

● Connaître la différence entre systèmes complexes et compliqués ;

● Connaître les caractéristiques des systèmes complexes ;

● Développer une pensée systémique ;

● Découvrir et expérimenter quelques modèles, démarches et outils pour gérer des projets complexes.


Le cours, d’une durée de trois jours et destiné aux étudiant/es de première année, est articulé comme suit :

● Apports théoriques introductifs du professeur ;

● Deux travaux de groupes, organisés selon un principe d’auto-apprentissage avec coaching, dont les résultats sont restitués en plénière.


1.2 Principes didactiques

Les principes didactiques qui sous-tendent le séminaire sont les suivants :

● Focus sur le “problème” exclusivement, selon le précepte que de mauvaises questions n’aboutissent pas à de bonnes réponses ;

● Suspendre le jugement, mettre de côté ses « opinions » et émotions ;

● Ouvrir la boîte de Pandore : partir « à l’aveugle » à la découverte d’une problématique, qui nous dépasse cognitivement et émotionnellement ;

● Apprendre « vite » (« emergent practices ») ;

● Expérimenter et soutenir l’inconfort induit par la confusion, le doute et l’absence de maîtrise.


Il s’agit donc d’un séminaire qui va au-delà des apprentissages classiques de théories, méthodes et outils. Il intègre la dimension sociale (comment travaillons-nous ensemble en intelligence collective, comment réduire les effets de groupes) et psychologique (comment prendre conscience de et dépasser les biais cognitifs classiques face à la complexité).


1.3 Thématique étudiée

En 2020, en raison de l’actualité, le choix a été fait de prendre la crise COVID-19, qui fait l’objet de politiques publiques “de crise”, comme thème pour le séminaire. L’intention était de permettre aux étudiant/es d’apprendre à se poser les bonnes questions pour mieux comprendre la crise comme système socio-technique complexe.


Dans une logique systémique, divers thèmes en lien avec la crise ont été proposés aux étudiant/es :


1 : Crise sanitaire

Sujets

Virus et mutants, morbidité et mortalité, sur-mortalité, immunité, système de santé, mesures NPI (lavage des mains, masques, distances, fermetures, app, …), tests, santé mentale etc.

Questions à explorer

Quelle est la nature de la crise ? En quoi est-ce une « crise sanitaire » ? Dans quelle mesure les événements sont-ils exceptionnels ?


2 : Vaccination

Sujets

Efficacité, sûreté, liberté vaccinale, logistique, intérêts économiques, réputation de l’industrie pharmaceutique, régulation, prix etc.

Questions à explorer

Quel est l’état de développement des vaccins ? Quels sont les enjeux autour de la vaccination ? Quels sont les obstacles ? Quelles sont les motivations des « anti-vax » ?


3 : Société post-covid

Sujets

Reprise économique, mesures sanitaires, nouvelles normes sociales, « new normality », aides publiques, disponibilité de l’énergie etc.

Questions à explorer

Quels sont les facteurs déterminant la société post-covid ? Quelles sont les pertes irréversibles ? Quels sont les déterminants critiques d’une « nouvelle normalité » ? Quelles sont les promesses qui ne pourront pas être tenues ?


4 : Confiance dans les autorités

Sujets

«corona-sceptiques», baromètre de confiance, effondrement politique (selon Orlov), anti-vaccins, théorie du complot, etc.

Questions à explorer

Comment évolue la confiance dans les autorités, l’acceptation des mesures et la compliance de la population ? Quels sont les risques sociaux ?


5 : Indicateurs

Sujets

Tests pcr, tests rapides, décès covid, qualité des sources, aide à la décision politique, incertitudes, etc.

Questions à explorer

Quels sont les indicateurs-clés ? Comment sont-ils saisis/reportés, qu’indiquent-ils ? Quelles sont leurs limites ? Qu’est-ce qu’on ne sait pas et qu’on aurait besoin de savoir ?


1.4 Travaux de groupe

Les étudiant/es devaient durant le séminaire fournir deux rendus (ou livrables) qui s’articulaient comme suit :


Figure 1: Tâches et livrables pour les travaux de groupe


Les consignes données pour les travaux étaient les suivantes :


1.4.1 Premier rendu : postulats de travail

● Établissez les faits principaux, en les qualifiant avec p.ex. l’échelle suivante : validité et stabilité ;

● Etablissez une liste courante de que l’on ne sait pas (p.ex. si la maladie confère une immunité) ;

● Déduisez-en des postulats / hypothèses de travail / thèses (6 à 10), p.ex. sous la forme suivante:

une première vague a eu lieu ce printemps. La surprise a été l'impréparation des autorités et services (manques de masques, alcool etc.), pas la survenue d'une pandémie, dûment identifiée depuis des années par les services de renseignements de nombreux pays comme risque. Crise de refus de prendre en compte un risque identifié.

Le déconfinement (et donc l’augmentation des interactions sociales) n’a pas conduit jusqu’en octobre à une augmentation significative des « cas » (entendez : tests PCR positifs).

Ce n'est pas la première année que les services hospitaliers, en Suisse comme dans d’autres pays, sont proches de la saturation, voire saturés. En cause : épidémies de grippe saisonnière, canicules

● Qualifiez ces postulats quant à leur validité (faible, moyenne, grande) et stabilité (faible, moyenne, grande)

● Préparez une présentation des postulats, à présenter et remettre.


1.4.2 Second rendu : modélisation systémique qualitative

● Définir le problème à étudier par l’analyse systémique, sous forme d’une variable centrale ;

● Identifier 6-8 variables du système ;

● Élaborer un premier modèle qualitatif, avec Insightmaker

● Elaborer un second modèle, semi-quantitatif

● Dégager les nouveaux apprentissages : quels sont les paramètres déterminants, les variables actionnables, la dynamique du système etc.


Comme il s’agit de travaux de cours, les résultats dans les chapitres 3 à 7 sont présentés de manière pas exactement comparable.


1.5 Outils utilisés

Les contraintes sanitaires ont conduit à mener ce séminaire exclusivement à distance. Il est à relever que les étudiant/es, dans leur très grande majorité, ne s’étaient jamais rencontrés physiquement auparavant, ce qui constitue un défi supplémentaire pour des travaux en groupe.


L’outil principal de travail fut Moodle avec l’application de vidéo-conférence Zoom, tels que fournis par l’Unil. En complément, les outils suivants ont été utilisés :

● tableau blanc interactif : Miro[1]

● logiciel de modélisation systémique: Insightmaker[2]

● matrice d’interactions selon Frederic Vester[3]: tableau Excel[4]


1.6 Limitations

Les conditions et le cadre du séminaire ne sont pas ceux permettant un travail abouti. Dans le temps mis à disposition, il n’est guère possible de faire une analyse complète et correcte de la thématique proposée. La priorité de la démarche est donnée à la méthodologie plutôt qu’au contenu : il s’agit de découvrir et expérimenter des pratiques et outils utiles pour comprendre la complexité, le thème COVID-19 n’étant qu’un exemple d’application. L’apprentissage est valorisé plus que la performance. Les résultats présentés ici n’ont donc, au niveau du contenu, pas la prétention d’avoir une qualité scientifiquement acceptable. Néanmoins, il s’en dégage des pistes de réflexion intéressantes.

[1] https://miro.com/ [2] https://insightmaker.com/ [3] https://de.wikipedia.org/wiki/Papiercomputer_(Vester) [4] gracieusement mis à disposition par Prof. Leo Bürki http://www.bsk-org.ch/

97 Ansichten0 Kommentare

Aktuelle Beiträge

Alle ansehen

Avenue de la Gare 1, 1700 Fribourg / Vers l'Eglise 27, 1583 Villarepos

info [at] comitans [.] ch

079 788 12 48

©2020 by COMITANS